Piano classique VS piano numérique : le duel !

Certains instruments de musiques pourraient filtrer les personnes qui y jouent. La guitare pourrait être compliquée à assimiler au début par un enfant en vue de son manque de dextérité à appuyer sur les cordes. La guitare basse et un enfant de 5 ans ne vont souvent pas ensemble, cela dépendant d’autres paramètres cela étant. En revanche, le piano, lui, ne fait pas ce genre de distinction, non pas car il est facile à apprendre mais car il est plus polyvalent. Mais que convient-il, un piano classique ou numérique ? Voici le duel entre ces deux types de piano !

Piano classique VS piano numérique : la praticité

  • D’une part, il est souvent dit que le piano numérique porte le désavantage de mal habituer le pianiste sur la facilité. Lorsque ce dernier joue en concert classique, il a du mal à gérer l’enfoncement des touches en n’y allant pas assez profondément tout en préservant la délicatesse. Le piano classique n’a pas cet effet.
  • En revanche, outre cet aspect, le piano numérique est pratique en tout point. Il est parfait pour toute catégorie de pianiste, un vrai débutant ou professionnel en quête de la perfection. Qui plus est, avec ce piano, tout est intégré, lecture de partition, enregistrement, plus de modes et styles pour apprentissage facile et perfectionnement. Egalement, on dispose d’un métronome intégré ; repère temporelle obligatoire pour de telles pratiques, qui, parfois, est absent lorsqu’on l’a oublié avec un piano classique.
  • Face à cette immense maniabilité du piano numérique, on défend tout de même le piano classique du fait qu’on peut s’enregistrer jouer mais, soit l’enregistreur est mauvais soit le son est perturbé par l’environnement extérieur, les bruits, l’écho.
  • Malgré ses avantages évidents au piano classique, les excès de praticité du piano numérique le fait remporter le duel sur ce point.

Piano classique VS piano numérique : la prise en main et l’entretien

Ceci est un point qui est en défaveur du piano classique. En effet, pour ce dernier, la justesse des notes ne dure pas ; il doit être accordé régulièrement.

A contrario, le piano numérique n’a  pas besoin d’une telle opération, qui plus est coûteuse et nécessite l’intervention d’un accordeur professionnel.

Par ailleurs, le piano numérique autorise la pratique en toute quiétude sans souci de déranger les voisins. On peut contrôler le volume, on a également les pédales pour contrôler le son, et également le casque qui optimise notre écoute. Outre cette prise en main aisée, le piano numérique peut se trimbaler avec vous et est facile à assembler.

Le piano numérique remporte encore le duel en matière d’entretien et de prise en main. Toutefois, il ne faut pas se bercer d’illusion, certains modèles ne sont pas à la hauteur de leurs promesses. Lors de votre achat, il est important de bien traiter les critères de choix ou simplement de choisir un modèle fiable. C’est ce qui nous pousse à vous conseiller de consulter ce site en cliquant ici.

Piano classique VS piano numérique : le prix

Là encore, l’écart est extrême et le piano numérique l’emporte à coup sûr.

D’un côté, un piano numérique peut s’acheter à tous les prix, même à moins de € 200 comme le modèle Schubert Sub61. Or, ce piano par exemple offre déjà une aise similaire à un grand piano classique avec ses 61 touches, 128 sonorités et tous les accessoires livrés dont le banc, le support et le casque. Ce n’est qu’à titre informatif mais globalement, un bon piano numérique vaut aux alentours de € 500, neuf et parfaitement opérationnel. Si vous avez € 2 500, vous pouvez opter pour un modèle dernier cri et professionnel !

De l’autre côté, les pianos classiques valent une vraie petite fortune. Il est rare d’en trouver un à moins de € 3 000, il doit être d’occasion et de type droit d’étude. Si vous recherchez un piano ¾ de queue, il faudra préparer à minima € 25 000 ! C’est beau mais tout le monde n’a pas ce moyen. De plus, ne manquons pas de revenir sur le coût de l’accordage régulier et des autres entretiens en cas de dommage.

En guise de conclusion, on a fait une évaluation entre les pianos numérique et classique sur plusieurs points dont notamment la praticité de ces derniers. Puis, on a orienté le débat vers leur niveau entretien et prise en main pour enfin discuter de leur valeur d’achat. Dans ces nombreux cas, le piano numérique s’avère être le gagnant incontesté du duel ! Cela n’empêche pas cela étant la musique de l’emporter quel que soit le type de piano utilisé !